Réflexes, mouvements et stratégies motrices sont des composantes essentielles et fondamentales pour l'être humain que nous sommes. C'est sur cela que nous nous construisons, d'un point cognitif, émotionnel et corporel. 

 

Même si vous n'en avez pas conscience, ils sont importants dans votre vie quotidienne. Chaque jour, vous sollicitez des compétences qui reposent sur une bonne intégration de vos réflexes primitifs : rester assis, vous lever de votre chaise, faire vos lacets, boutonner une chemise, utiliser une fourchette, vous protéger en cas de danger, conduire, marcher, courir, sauter, etc.

 

Une bonne intégration des réflexes est importante car elle permet d'avoir une bonne intégration sensorielle, d'évoluer de manière efficace et optimale dans le monde qui nous entoure, de pouvoir se mettre en relation avec les personnes, de se sentir en sécurité, d'apprendre à conduire, écrire, compter, etc., de bouger avec aisance, de faire face aux différents défis de notre vie (physiquement et émotionnellement) et faire des choix. 

A contrario, la non-intégration d’un ou plusieurs réflexes peut entraîner un « parasitage » dans notre fonctionnement. Par exemple, cela peut se manifester quand je suis sous stress ou en situation d’apprentissage : mon système nerveux fonctionne moins bien, mes aires cérébrales communiquent moins bien entre elles (voire plus du tout). Mes apprentissages (scolaires ou apprendre à utiliser un nouvel de travail, etc.), mon attention, ma concentration, ma mémoire, la gestion de mes émotions, contrôler mon impulsivité, mon comportement, apprendre à nager, grimper à la corde, etc. peuvent s’en trouver affectés.

 

Le travail fait en intégration des réflexes primitifs et posturaux, permet d’identifier et d’intégrer des réflexes non-intégrés à l’aide de mouvements et de procédures de remodelages. L'impact de ce travail peut se ressentir à différents niveaux :

  • Cognitif : apprentissage et réflexion, contrôle de l'impulsivité, attention, concentration

  • Émotionnel, relationnel, mémoire, comportement, se sentir en sécurité dans le monde qui m'entoure et pouvoir interagir avec celui-ci

  • Physique : coordination, équilibre, posture, motricité 

 

La pratique peut se faire avec des bébés, des enfants, des adultes et des seniors. Pour ce faire, on utilise des mouvements rythmiques, des stimulations sensorielles et motrices et d'autres activités (Brain Gym, Bal-A-Vis-X, etc.).

Le travail se fait en deux temps :

  1. Identifier les mouvements et réflexes primitifs non-intégrés.

  2. Favoriser l'intégration des réflexes primitifs qui ont besoin de l’être (par rapport à un objectif)